• parution du jour

    Parution du jour

    Si comme moi vous avez du mal à vous y retrouver parmi toutes ces maisons d'éditions, voulez faire des découvertes ou que vous ne vous souvenez pas des dates de parution voici mon rendez-vous dans lequel je vous parle des parution du jour qui me font envie, si vous avez d'autres titres de livre à me conseiller, n'hésitez pas ça me fera plaisir :)

     

    L'auteure prodige de Miniaturiste déploie son imagination, son élégance et son humour dans cette éblouissante réinterprétation féministe du conte de Grimm.

     

    Le 3 avril 2018, sur le chemin de notre maison, un homme, un quadragénaire multirécidiviste est venu percuter si violemment ma voiture que nos vies ont basculé dans l'horreur. Mes filles, Lila, trois ans et demi et Adélaïde vingt-six mois n'ont pas survécu. Quant à mon fils Isaac, âgé d'à peine un mois à l'époque ainsi que moi-même, nous aurons des séquelles à vie.

    Ce livre n'est pas le récit d'un accident de la route mais la description d'un acte de violence avec une voiture, totalement prévisible. Car oui, utilisée n'importe comment, une voiture devient, comme tout autre objet, une arme.

    Nous apprenons chaque jour à nos enfants à ne faire de mal à personne mais nos actes sont-ils toujours à la hauteur de nos paroles ? Nos valeurs peuvent-elles être correctement diffusées lorsque nous-mêmes ne les respectons pas ?

    Chaque fois que nous prenons le volant, posons-nous ces questions : ne suis-je pas en train de commettre un abus au point de me mettre en danger et de mettre en danger les autres ? Pourrai-je embrasser mes enfants ce soir ou permettre aux autres usagers de le faire en agissant de la sorte ?

    Levez le pied, soyez prudents, pensez à vous, pensez aux autres, respectez-vous, respectez les autres, aimez-vous et aimez les autres...

    Elles, elles s'aimaient très très fort..

     

    Pourront-ils se pardonner les péchés qui les lient ?

    Déterminée à mettre de l'ordre dans sa vie, Faith habite maintenant une petite vie tranquille. Elle travaille dans le bistro de sa meilleure amie et essaie d'être une bonne mère pour Max, son fils sourd de quatre ans.

    Lors d'une réunion des Narcotiques Anonymes, elle rencontre Jude, un homme mystérieux qui semble la défier. Même si les circonstances ne sont pas parfaites pour une rencontre, elle ne peut nier qu'il est intrigant... et aussi magnifique. Elle ne comprend pas pourquoi elle est tellement attirée par lui, mais elle sent que Jude est dangereux pour son coeur. Pourtant, même si Faith essaie de rester loin de Jude, celui-ci se faufile doucement dans sa vie. Il est vivant, touchant, protecteur avec elle et très aimant avec Max.

    Mais Faith ne peut oublier son passé, sa soeur jumelle Grace dont elle n'a plus de nouvelles, sa grand-mère rongée par Alzheimer, et ce qu'est la dépendance. Il lui est impossible de s'avouer ses péchés, alors comment pourrait-elle en parler à Jude ? Et puis, elle ne sait rien de lui... ni lui d'elle.

    Petit à petit, les deux héros vont affronter leurs tourments, s'ouvrir l'un à l'autre, nous révélant leurs secrets enfouis.

    Un roman captivant, d'une grande sensibilité et d'une tendresse infinie pour ces personnages cabossés.

    Destins troublés happera le lecteur, le surprenant jusqu'au bout et le laissant admiratif de la maîtride de Geneva Lee.

    "Destins troublés est un roman intelligent, à couper le souffle, empreint de réalité et d'un espoir infini. En d'autres termes, c'est un roman qui vous change."

    - Audrey Carlan, auteur best-seller du New York Times

     

    Richard Kraft est interne en chirurgie pédiatrique au Carver Hospital, à Los Angeles. Au cœur de cette mégalopole, qui a renoncé à l'idée même de service public, la pression est permanente. Maladie du corps social, maladie du corps physique : tout est sur le point de se défaire, de voler en éclats. Dans cette atmosphère explosive, Richard et sa collègue thérapeute Linda essaient de soigner un groupe d'enfants malades, des enfants qui semblent en savoir plus long qu'eux sur l'âme humaine et recèlent tous des secrets étonnants. À leur contact, la thérapie peut basculer dans l'enquête, et l'Amérique révéler ses failles les plus noires.

     

    Avec un humour grinçant et une empathie bouleversante, Richard Powers explore dans ce roman sous pression les racines de la survie et la mémoire de l'Amérique, grâce à une tribu d'enfants blessés mais, surtout, providentiels.

     

    Des nouvelles plus glaçantes les unes que les autres de la grande Joyce Carol Oates

    Un jeune garçon se découvre une passion pour les poupées désormais orphelines de sa cousine, victime d'une leucémie. Commence alors une étrange collection, celle de poupées abandonnées, qu'il déniche dans le voisinage. Mais la frontière est parfois ténue entre collection et obsession, et les poupées semblent être, aux yeux du garçon, bien plus que de simples jouets d'enfants... 

    Des vies ordinaires bouleversées par l'irruption du macabre, voilà ce qui unit " Le maître des poupées " aux cinq autres histoires qui composent ce recueil de nouvelles terrifiantes. Poursuivi par le sentiment de l'inéluctable, le lecteur reconnaît dans chaque personnage un voisin, une camarade de classe, une parente lointaine ou son libraire de quartier. Une jeune fille, délaissée par sa mère, trouve du réconfort auprès d'une autre famille, jusqu'à recevoir beaucoup trop d'amour (" Big Momma ") ; un homme d'affaires avide de pouvoir est prêt à tout pour ajouter à sa collection déjà grande une mystérieuse librairie... Ou encore une femme épanouie dans sa vie de couple, qui découvre avec effroi les desseins de son mari à son encontre (" Equatorial "). 

    Oates réveille avec talent la fascination pour l'horreur qui gît en chacun de nous, au risque d'y perdre le sommeil.

    « Je suis de ces personnes que l’on catégorise parce qu’on les craint. »

    Ex-tireur d’élite qui a renoncé à tuer, Joan n’a plus pour compagnons qu’un chat, un libraire et un vagabond et fait l’apprentissage du métier de jeune père veuf auprès de Laoline, sa toute petite fille. Désormais gardien des Lacs d’Aurinvia, un espace protégé et mystérieux, il apprend à être en symbiose avec une biosphère de plus en plus menacée. Une série d’événements le conduisent à entamer clandestinement un combat inédit où la nature mène la danse.

    Cinquième roman de Jérôme Lafargue, Le temps est à l’orage navigue dans un monde où la violence colle à la peau sans que l’amour et l’amitié soient négligés. Fidèle au pouvoir de l’imaginaire, il prend aussi à bras-le-corps quelques-unes de nos incertitudes, climatiques comme politiques.

     

    L'auteur de thrillers aux plus de deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne vous réserve une plongée en plein cauchemar... Retenez votre souffle !

    Alors qu'elle sonde les profondeurs d'une vieille carrière inondée à la recherche d'une cargaison de drogue, l'inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d'enfant. 

    Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l'Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis. 

    Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière. 

    Mais entre la pression de sa hiérarchie, l'effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu'elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu'étonnantes... et dangereuses. 

    L'eau est un parfait tombeau. Et l'on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

     

    Islande, 1963 – cent quatre-vingt mille habitants à peine, un prix Nobel de littérature, une base américaine, deux avions transatlantiques, voilà pour le décor. Hekla, vingt et un ans, emballe quelques affaires, sa machine à écrire, laisse derrière elle la ferme de ses parents et prend le car pour Reykjavík avec quatre manuscrits au fond de sa valise. Il est temps pour elle d’accomplir son destin : elle sera écrivain.

    Sauf qu’à la capitale, on lui conseille de tenter sa chance à l’élection de Miss Islande au lieu de perdre son temps à noircir du papier. Entre deux petits boulots, Hekla se réfugie chez Ísey, amie d’enfance convertie en mère de famille par un amour de vacances. Ou auprès de Jón John, fils illégitime d’un soldat américain qui rêve de quitter son île pour vivre de stylisme et de l’amour d’un autre homme…

    Avec la sensibilité, l’humour et la délicatesse qui lui sont si personnels, Auður Ava Ólafsdóttir interroge dans son sixième roman la relation de deux pionniers qui ne tiennent pas dans les cases, prisonniers d’un monde lilliputien et conservateur. Miss Islande est un magnifique roman sur la liberté, la création et l’accomplissement.

    Explorant avec grâce les troublantes drôleries de l’inconstance humaine, Auður Ava Ólafsdóttir poursuit, d’un roman à l’autre, une œuvre d’une grande finesse. En 2018, elle a reçu, pour son roman Ör, l’Íslensku bókmenntaverðlaunin, le plus prestigieux prix littéraire d’Islande, et le Nordic Council Literature Prize, la plus haute distinction décernée à un écrivain des cinq pays nordiques.

    « parution du jourparution du jour »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :