• parution du jour

    Parution du jour

    Si comme moi vous avez du mal à vous y retrouver parmi toutes ces maisons d'éditions et que vous ne vous souvenez pas des dates de parution voici mon nouveau rendez-vous dans lequel je vous parle des parution du jour si vous avez d'autres titres de livre n'hésitez pas ça me fera plaisir :)

    Voici ma sélection parmi les livres qui sortent aujourd'hui

    Couverture de Six jours 

    29 avril-4 mai 1992.

    Pendant six jours, Los Angeles est une ville assiégée.

    Pendant six jours, dix-sept personnes sont prises dans le chaos.

    Pendant six jours, Los Angeles a montré au monde ce qui se passe quand les lois n’ont plus cours.

    Le premier jour des émeutes, en plein territoire revendiqué par un gang, le massacre d’un innocent, Ernesto Vera, qui rentrait chez lui après sa journée de travail, déclenche une succession d’événements qui vont traverser la ville. Dans les rues de Lynwood, les tensions s’exacerbent, les membres de gangs chicanos profitent des émeutes pour piller, vandaliser, et régler leurs comptes. Au cœur de ce théâtre de guerre urbaine se croisent sapeurs pompiers, infirmières, ambulanciers et graffeurs, autant de personnages dont la vie est bouleversée par ces journées de confusion et de chaos.

    Six jours est un roman choral magistral, une sorte de The Wire (Sur Écoute) transposé sur la côte Ouest, un texte provocant à la croisée de Short Cuts et Boyz N the Hood.

     

    Un récit épique fascinant, une histoire de violence, de vengeance et de loyautés.

    Couverture de Games of love, tome 1 : l'enjeu

    ''J'ai une proposition pour toi.''

    Kacey aurait dû s'enfuir dès que ces mots sortirent de la bouche du milliardaire Jake Titus. Cela faisait des années que Kacey n'avait pas vu son ami d'enfance Jake, mais dès la minute où il mentionne sa grand-mère souffrante, Kacey est prête à tout pour la gentille vieille dame. Et si cela signifie lui faire croire qu'ils sont fiancés, c'est ce qu'ils feront.

    Mais c'était sans compter le frère aîné de Jake, Travis. Kacey l'appelle ''Satan'' pour une bonne raison : elle n'a jamais oublié la manière dont il se moquait d'elle et l'embêtait. Pourtant, lorsqu'ils se retrouvent, le magnifique sourire de Travis porte un coup direct à son coeur... et Kacey se retrouve plus confuse que jamais. Tandis que les jours passent, seule une chose commence à devenir très claire : elle n'aurait jamais dû accepter le marché de Jake...

    Couverture de Le maître des apparences

    Filth fut pendant des années un avocat international de renom à Hong Kong. Mais il fut aussi un de ces enfants appelés « Orphelins du Raj » né dans l’empire britannique en Malaisie et rapatrié tout jeune en Angleterre pour être éduqué.

    En déroulant sa vie ainsi que celle de sa femme Betty, Jane Gardam nous raconte la gloire de l’empire, la Seconde Guerre mondiale jusqu’au début du XXIe siècle. Mais elle réussit aussi à éclairer la complexité de son héros que l’on appelle alternativement Eddie, le juge, fevvers, Filth, le maître de l’Inner Temple et sir Edward Feathers.

    Couverture de Blackwood, le pensionnat de nulle part

    A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

    Couverture de Quelqu'un qu'on aime 

    Matt et son grand-père Gary partent à la poursuite des souvenirs sur les routes de l’Ouest américain.

    Embarquez dans un road trip pour partager les destins d’une véritable « famille de route ».

    Des histoires atypiques, des personnages terriblement attachants, des générations qui se croisent…

     

    … pour un roman bouleversant.

    Couverture de Sans pitié, ni remord 

    9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d'un notaire qui lui remet, comme « héritage », une enveloppe contenant un diamant brut. Il s'agit de l'un des yeux d'une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la « Police de l'Art ». Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l'apparent suicide d'un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d'une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux « suicidés » avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.

     

    « Parution du jour La citation du jour »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :