• Les mots entre mes mains de Guinevere Glasfurd

    Présentation :

    Quand Helena Jans van der Strom arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire.

    Son appétit pour la vie et sa soif de connaissance trouveront des échos dans le cœur et l'esprit du philosophe René Descartes. mais dans ce XVIIe siècle d'ombres et de lumières, où les penseurs sont souvent sévèrement punis, où les femmes n'ont aucun droit, leur liaison pourrait les perdre.

    Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Que peut-être leur avenir ?

    A partir d'une histoire d'amoure avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d'une femme lumineuse en avance sur sont temps. Un roman de passion et de liberté sur fond de fresque envoûtante des Pays-Bas au "siècle d'or".

     

    Mon avis :

    Passionnant !

    J'ai mis du temps à lire ce livre. Pas parce qu'il ne m'intéressais pas, au contraire, mais pour mieux m'imprégnier de l'atmosphère, de l'époque et de l'évolution lente mais certaine d'Helena.

    Car ce roman est surtout celui de la vie d'Helena, une servante hollandaise, au contact de Descartes.

    Je pourrais même dire que  Descartes n'est pas si important que cela il pourrait s'agir de n'importe quel homme éclairé, instruit ,riche et étranger. C'est ce que j'ai le moins aimé dans ce livre : on n'en découvre pas plus sur cet homme. Comme Helena on ne fait que l'entrevoir, quand on pense le connaître il nous échappe.

    L'auteur s'est inspirée d'une qui a réellement existé,  une petite fille abandonnée par sa mère trop pauvre pour l'élever et qui se retrouve servante pour un libraire.

    Lorsqu'elle arrive dans la grande ville qu'est Amsterdam elle ne connait pas grand chose de la vie mais peu à peu elle va apprendre à se connaître, découvrir le monde et s'instruire. Mais surtout elle rencontrer le "monsieur" un homme qu'elle n'appellera jamais par son prénom mais dont la vie est liée à la sienne d'une façon que je vous laisse découvrir.

    Je m'attendais à une histoire d'amour, qui me permettrai d'en apprendre plus sur Descartes, de découvrir une autre partie de sa vie. Et finalement je me retrouve avec un livre sur une héroine forte que la vie n'épargne pas et qui évolue comme elle peut malgré tout les obstacles posés devant elle, son sexe et sa classe sociale étant les plus gros....

    En bref,un roman surprise qui m'a dérouté et dont j'ai aimé l'héroine et l'époque ainsi que le pays où il se déroule. A découvrir.

    Ma note : 17/20

    • Broché: 448 pages
    • Editeur : Préludes (24 août 2016)
    • Collection : Preludes Litteratures
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253107808
    • ISBN-13: 978-2253107804

    J'ai lu ce livre dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire Price Minister

    « C'est lundi que lisez-vousAgatha de Françoise Dargent »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :