• La citation du jour

    La citation du jour

    Bonjour , voici mon rendez-vous qui vous permet de découvrir une de mes lectures petit à petit.

     

    "Je me dégageai des draps. Il fallait vraiment que j’aille aux toilettes. La question était : mes jambes me porteraient-elles ?

     

    Curran sourit.

     

    — Qu’est-ce qu’il y a de drôle ?

     

    — Il y a un petit nœud sur ta culotte.

     

    Je regardai. Je portai un débardeur court – pas à moi – et ma culotte bleue garnie de dentelle blanche rehaussée d’un tout petit nœud blanc. Ça m’aurait tuée de vérifier ce que je portais avant de m’extraire des couvertures ?

     

    — Il y a un problème avec les petits nœuds ?

     

    — Non. (Il riait presque.) Je m’attendais à du fil de fer barbelé ou à un chaîne en acier.

     

    Connard !

     

    — Je suis assez sûre de moi pour porter des culottes avec des petits nœuds. Et en plus, elles sont douces et confortables.

     

    — J’en suis sûr.

     

    Il ronronnait presque.

     

    Je me raclai la gorge. OK, à ce moment, soit je rampais sous les couvertures, soit j’allais jusqu’à la salle de bains sous les sarcasmes. Puisque je n’avais pas envie de me pisser dessus, la salle de bains était ma seule option.

     

    — Je suppose que tu ne vas pas te retourner le temps que je traverse la pièce ?

     

    — Eh non.

     

    J’essayai de quitter le lit. Maîtrise totale jusqu’à ce que mon poids repose sur mes jambes et que la chambre décide de tournoyer. Curran me rattrapa. Son bras tenait fermement mon dos, lançant des frissons électriques sur ma peau. Oh non !

     

    — T’as besoin d’aide, bagarreuse ?

     

    — Ça va, merci.

     

    Je me dégageai de ses bras. Il me retint une seconde, juste pour montrer que rien n’était plus facile, puis me laissa aller. Je serrai les dents. Profites-en tant que ça dure. Je serai bientôt sur pied !

     

    J’atteignis la porte la plus proche.

     

    — Ça, c’est le placard.

     

    Pourquoi moi ?

     

    Je corrigeai le tir et me réfugiai dans la salle de bains en soupirant. Curran était bien trop près pour mon confort.

     

    — Ça va là-dedans ? lança t-il. Tu as besoin que je te tienne la main ?

     

    Je verrouillai la porte et l’entendis rire. Connard."

     


    Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique de Ilona Andrews

    Voilà, à votre tour, quel est votre lecture du moment? Ou tout simplement une citation que vous aimez

    « Une femme d'imagination, et autres contes de Thomas HardyLa citation du jour »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Janvier à 06:58

    bon lundi

      • Lundi 22 Janvier à 16:28

        merci toi aussi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :