• In My Mailbox

    In My Mailbox

    In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

    Il a été repris par Lilie en France. Puis par Lire ou mourir, où sont maintenant regroupés tous les participants.

     

     

    Cette semaine j'ai reçu

     

    In My Mailbox

    Lors du match de football Lens-Bordeaux, Maurice Gérard est assassiné dans les toilettes des femmes du stade Bollaert. Le tueur lui a défoncé la boite crânienne, ainsi qu’à deux autres hommes retrouvés nus. Au vu du caractère homosexuel de la relation qu’entretenaient les deux autres victimes, la police suspecte des skinheads d’avoir commis un crime homophobe. Mylène Plantier, gendarme en vacances, est contactée par un exorciste qui tente de la convaincre que les meurtres commis à Lens ont été perpétrés par une entité maléfique. Même si au premier abord elle ne croit pas une seule seconde à cette théorie, l'hypothèse d'un tueur diabolique semble finalement la plus plausible au vu des éléments découverts sur les lieux du triple homicide. 

    In My Mailbox

    Le 23 août 1887, la police de Glasgow a demandé l'aide du Yard pour résoudre « une méchante histoire de meurtres ». L'Écosse, je savais juste que c'était au nord et que les villes y suintaient le malheur, la crasse et le whisky. Glasgow était un ramassis de cette dèche. On me collait sur l'enquête parce que personne n'en avait voulu, de cette méchante histoire. On m'avait balancé sur les traces d'un monstre. Pas une crapule ordinaire, et pas un dingue. Non ! Une créature comme celles qui me faisaient hurler de terreur dans mes nuits de gosse. Sauf que cette fois, j'étais tout ce qu'il y a de réveillé, et c'est ma vie entière qui a basculé dans cet enfer. 

    Le détective Hackney, ancien loubard des bas-fonds londoniens promu à Scotland Yard, doit mener l'enquête sur une série de meurtres qui désorientent la police de Glasgow. Chaque crime porte la même signature : de la rouille sur les blessures des victimes. Pourtant, aucune piste n'aboutit. Flanqué de Buchanan, un flic un peu borné et long à la détente, Hackney tente tant bien que mal d'élucider l'affaire mais les témoignages qu'il recueille ne font que l'obscurcir davantage, évoquant tour à tour un jeune jardinier et un homme d âge mûr pour décrire l'assassin. Qui est donc ce meurtrier aux multiples visages et pourquoi s'acharne-t-il de manière si diabolique ?

    Lorsque la vérité a du mal à faire surface, c'est souvent qu'elle est trop difficile à accepter...

    In My Mailbox

    Europe, fin du XVIIIe siècle.

    L’éruption du volcan islandais Laki en 1783 plonge le monde dans l’obscurité et l’obscurantisme. Le nuage de soufre qui recouvre une partie de l’Europe dévaste les cultures, entraîne la famine, fait tomber les pouvoirs en place, et remet en perspective toutes les croyances établies. Beaucoup y voient la trace d’un châtiment surnaturel, que tout le monde désigne sous le nom de Fléau.

    L’Église vacille d’autant plus que l’éruption du Laki révèle l’existence d’une cité enfouie, Absyrialle. Mais cette cité, son architecture, sa richesse, ses moeurs et ses occupants ne sont pas les vestiges d’une civilisation ancienne et oubliée. Bien au contraire, Absyrialle est toute puissante et ses origines restent mystérieuses, tout comme les desseins des princes démons qu’on y vénère.

    Théodule, écrivain public et philosophe ne se doute pas combien sa rencontre avec Galoire de Montbrun, envoyé du Vatican au passé trouble, va l’entraîner au cœur des complots les plus sombres de la Cité.

    In My Mailbox

    Policier dans un Comté de Floride au moment où il est condamné pour deux homicides et une double tentative de kidnapping, Gerard Schaefer est suspecté de 34 assassinats de jeunes femmes.

    Tué en prison en 1995, il a écrit des nouvelles de « fiction » où il dépeint ses plus abominables perversions. Stéphane Bourgoin l’a interrogé en novembre 1991 et, dans plusieurs courriers, le serial killer lui indique qu’il aurait commis plus d’une centaine d’assassinats. 

    Parmi les 77 tueurs en série que Stéphane Bourgoin a rencontrés, Gerard Schaefer est celui qui l’a le plus marqué : « Vingt ans plus tard, mon corps se souvient encore de la terreur qui s’est emparée de moi lors de mon face-à-face. Dès l’instant où je me suis trouvé face à lui, j’ai eu le sentiment d’être confronté au Mal absolu. » 

    In My Mailbox

    En Alaska, la ruée vers l'horreur a commencé. La première enquête de Tracy Bradshaw et Nimrod Russell. White Forest, petite ville côtière du sud de l'Alaska, est en émoi. Pris dans les glaces, un navire ayant sombré en 1920 vient d'être découvert. Les corps des marins en ont été extraits, mais manquent à l'appel ceux d'une centaine d'orphelins... C'est dans cette étrange atmosphère que débarque Alice Lewis, avec l'espoir de retrouver sa soeur disparue. Elle engage aussitôt un ancien flic au passé trouble devenu détective privé, Nimrod Russell. De l'autre côté de la ville, la lieutenante Tracy Bradshaw récupère une sordide affaire : pendu par les pieds dans sa grange, un notable a été éventré à l'aide d'un hakapik, l'arme inuit servant à abattre les phoques. Envers, et surtout contre tous, les deux ex-coéquipiers, Tracy et Nimrod, vont devoir travailler ensemble alors que plane sur eux l'ombre des enfants disparus. 

    In My Mailbox

    Vincent Galtier est vétérinaire dans une petite ville de l’Yonne, près d’Auxerre. Depuis la mort de son fils, son couple est exsangue. Seule, Marion, sa maîtresse, parvient avec peine à lui faire vivre quelques rares moments d’oubli au creux de son lit.

    Une nuit, alors qu’il vient de la quitter et traverse une forêt isolée pour rentrer chez lui, les passagers d’une voiture inconnue lui tirent dessus et tentent de le précipiter dans un ravin. Lorsque Vincent parvient enfin à son domicile, après leur avoir échappé de justesse, c’est pour y découvrir une scène de massacre.

    Mais ce n’est pas la seule qui l’attend.

    Le cauchemar ne fait que commencer…

    In My Mailbox

    « On ouvre des portes, une à une. La distance qui sépare une porte de la suivante, on met des mois à la franchir, parfois des années. On est sans impatience. On va d'un pas égal, ni trop lent, ni trop pressé. La main sur la poignée tremble à peine. Dans une pièce il y a un cerisier en fleur. Dans une autre trois flocons de neige. Dans une autre encore une chaise de lumière. On reste sur le seuil, on s'efface contre la porte. On laisse entrer ce qui est bien plus grand que soi - on laisse aller le ciel auprès du cerisier , l'enfance courir jusqu'à la neige, l'ombre s'asseoir sur la petite chaise. Et puis on repart ouvrir d'autres portes, un peu plus loin. C'est une activité somnambule, faussement calme, à peine consciente. On appelle ça : écrire. »

    « La citation du jourLa citation du jour »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Mars 2016 à 15:23

    Bonne lecture ! :) 

    2
    Dimanche 13 Mars 2016 à 17:38

    Bonnes lectures.

    3
    Dimanche 13 Mars 2016 à 17:53

     je te souhaite de très belles lectures

    4
    Dimanche 13 Mars 2016 à 17:53
    Bonnes découvertes !
    5
    Dimanche 13 Mars 2016 à 21:13

    Ce n'est pas le genre de livres que je lis d'ordinaire mais belles réceptions! Je te souhaite d'apprécier tes lectures! :)

    6
    Mardi 15 Mars 2016 à 07:21
    La dévoreuse de cook

    Tout le monde te haïra est tentant. J'ai déjà lu un livre de Gilles Bornais, il faut que je découvre le reste, j'avais beaucoup aimé ! Bonnes lectures

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :